La respiration nasale, … un rôle clé dans notre équilibre !

deep sleeping children girl closeup portrait on pink pillow

Un enfant qui ronfle béatement la bouche ouverte😍😍😍...!!!c'est mignon!!!😍😍😍... !!!Oui, mais!!!...

C’est bien trop peu connu, mais la respiration nasale joue un rôle très important dans le développement et la qualité de vie de votre enfant. C’est le fonctionnement le plus physiologique et peu de parents sont avertis des conséquences d’une respiration buccale prédominante sur la vie de tous les jours.

Alors prenons quelques minutes pour en parler!

Dès la naissance, la respiration nasale se met en place, permettant au nourrisson de respirer confortablement tout en se nourrissant.

 

téléchargement (9)

Souvent à l’occasion d’un rhume ou d’une allergie, faute de pouvoir respirer par le nez, l’enfant commence  à respirer par la bouche. Il est fatigué, il ronfle, il bave, il perd momentanément le goût et l’odorat … et c’est bien normal, il est enrhumé!

Les choses peuvent devenir plus compliquées lorsque la situation perdure ou devient récurrente.

 

images (18)

Plus il va respirer par la bouche, moins ses muqueuses nasales seront aérées, plus elles seront enflammées et épaisses, plus la respiration par le nez va s’avérer difficile. 

On  peut observer à la longue une  diminution de la pneumatisation des sinus et des fosses nasales. Les muqueuses conservent alors constamment un léger état inflammatoire, ce qui les rend plus sensibles aux attaques extérieures, aux microbes et aux allergènes.

Le cercle vicieux s’installe. Le phénomène s’auto-entretient. La respiration buccale devient le mode de respiration principal, avec son cortège de conséquences sur la croissance et le développement du jeune enfant.

 

images (5)

D'un point de vue purement dentaire...

téléchargement (3)

Les sinus du maxillaire supérieure sont des cavités situées dans la mâchoire supérieure. Plus ils sont ventilés, aérés, plus ils se développent et grandissent.

De cet fait, ils permettent le bon développement de la mâchoire supérieure, créant ainsi la place pour placer toutes les dents.

Un manque de pneumatisation à ce niveau induit immanquablement un hypo développement des sinus et donc du maxillaire supérieur. L’arcade ne grandit pas assez pour accueillir toutes les dents. Le palais reste étroit et profond. La langue n’a pas assez de place pour s’y loger correctement. Résultat, elle reste en position basse dans la bouche, évitant ainsi de stimuler le croissance du palais, et venant s’interposer entre les arcades dentaires, créant alors ce qu’on appelle une béance. L’hypotonie généralisée des lèvres et du bas du visage se traduit aussi le plus souvent par un manque de développement de la mâchoire inférieure qui reste alors en retrait.

 

Mais ce n'est pas tout!!!

Si votre enfant respire par la bouche la nuit, c’est qu’il a des difficultés à respirer par le nez. Un obstacle physique en est souvent la cause: il est souvent enrhumé, ou il a des amygdales ou des végétations volumineuses, ou des allergies, ou une déviation de la cloison nasale, etc.

 Ses voies aériennes supérieures sont obstruées, rétrécies, et il doit forcer pour faire passer l’air. 

Souvent, il dort la bouche ouverte et la tête en extension, afin de permettre un passage d’air maximum.

Parfois, il a quelques épisodes de quelques secondes ou il semble ne plus respirer et faire ce qu’on appelle une « apnée du sommeil ». Si l’on intervient pas pendant l’enfance, avant de l’édification de l’ossature faciale , l’apnée du sommeil s’installe ainsi que son cortège de conséquence chez l’adulte.

Or, 80% de l’ossature faciale est déjà déterminée à l’âge de 8 ans!!!

Alors si vous avez des doutes ou des questions, n’hésitez pas à nous en parler!!

Comment reconnaît-on un respirateur buccal?

Un enfant qui respire principalement par la bouche présente tout une série de caractéristiques que vous pouvez facilement observer.

Il  respire fort, ou ronfle, bave sur son oreiller, transpire. Son sommeil est agité. Il se réveille souvent, fait des cauchemars, ou fait parfois pipi au lit.

Le matin, il se réveille fatigué, même s’il a dormi 12 heures d’affilée. Il est cerné, a du mal à se réveiller. Il a souvent des maux de tête. Il a le teint pâle, les yeux tombants, et des cernes bleutées caractéristiques du manque d’oxygénation des petits vaisseaux visibles à travers la peau très fine du sinus.

Il s’endort facilement partout, surtout en voiture. Il a parfois des sautes d’humeur et du mal à gérer ses émotions.

Il a du mal à rester concentré la journée, et ses résultats scolaires peuvent s’en ressentir. 

Il évite les exercices physiques, ce qui peut engendrer de l’embonpoint, voir plus tard du diabète. Ou à l’inverse, il est très nerveux ou très agité.

Les dernières études tendent à prouver que 25% à 50% des enfants diagnostiqués TDAH sont en fait des enfants qui sont épuisés par un sommeil de piètre qualité.

Il n’a pas ses heures de sommeil profond, ce qui peut à la longue avoir comme effet néfaste la diminution de son taux d’hormones de croissance.

Comme vous le comprenez, la qualité du sommeil et de la respiration joue un rôle déterminant dans le développement et la croissance de votre enfant.

Alors si vous avez quelques minutes, pensez à l’observer de près, et à en parler à un spécialiste en cas de doute.

Quels impacts sur la vie de tous les jours?

Une bonne ventilation des voies aériennes supérieures contribue à diminuer de 1 à 2 degrés la température du cerveau.

La nuit, l’enfant dort mieux, a un sommeil plus réparateur, moins de réveils intempestifs, de cauchemars  et de frayeurs nocturnes et de pipis au lit.

Le jour, il est mieux reposé, et donc mieux disposé pour affronter sa journée! On sait tous combien un enfant qui a mal ou pas assez dormi peut être compliqué, surtout quand son état s’ajoute au stress de notre quotidien de la vie de parent!

Nos nerfs et l’harmonie familiale peuvent parfois être mis à rude épreuve!

Si votre enfant se réveille souvent la nuit, certes, il traverse peut-être une période compliquée de sa petite vie, ses émotions débordent et peuvent altérer son sommeil. Dans ce cas, en toute bienveillance, offrez-lui la possibilité d’en parler.

Mais peut-être est-ce aussi tout simplement parce qu’il ne respire pas bien la nuit!

Dès lors, il dort mal, et souvent, les parents aussi! C’est parfois toute la famille qui dort mal!

Si la situation perdure, les ressources et la patience de chacun peuvent s’épuiser.

En situation de grande fatigue, les capacités d’attention et de mémorisation de votre enfant diminuent, et ses notes à l’école s’en ressentent.

Sa capacité à gérer ses émotions se dégrade et son comportement devient plus changeant. Il pleure plus facilement, il est plus grincheux.

Il manque d’énergie pour les activités physiques.

Son immunité diminue suite au manque de sommeil. Il est plus souvent malade.

En tant que parent, il peut parfois s’avérer difficile de rester empathique avec son enfant quand ni l’un ni l’autre ne dort suffisamment pendant une longue période.

Malgré beaucoup d’efforts, chacun peut alors se sentir en échec, culpabiliser et se sentir démuni.

Tout ça à cause d’un mauvais sommeil!!!

Si vous pensez que cette situation ressemble à la votre, pensez à nous en parler. Quelques petites questions, quelques petits conseils… ça peut parfois changer la vie! 😉

Apprendre à reconnaître les signes d’une respiration buccale prédominante, peut vous amener à en parler à votre pédiatre, à votre médecin ORL ou à votre pédodontiste.

Une prise en charge rapide peut permettre à votre enfant de retrouver un sommeil réparateur et limiter les conséquences liées à la mauvaise qualité de son sommeil. 

Isabelle Filliozat, psychothérapeute et conférencière, nous en parle lors du congrès de la SFOP en 2021, (Société Française d'Odontologie Pédiatrique)

Le Dr Johan Nouwen chirurgien ORL, nous explique, lors d'un congrès international, ce qu'est la prévention orthodontique. Comme ça, vous aussi, vous saurez!

De la difficulté à respirer la nuit à l'apnée du sommeil, il n'y a parfois qu'un ronflement...

téléchargement (3)

Respirer par la bouche pendant la nuit est en  général le signe d’une difficulté à respirer. L’enfant ouvre la bouche pour chercher son oxygène, et place sa tête en extension pour ouvrir au maximum ses voies aériennes.

Une obstruction physique au passage de l’air en est souvent à l’origine: amygdales ou  végétations occlusives, allergies à répétition ou état inflammatoire chronique des muqueuses nasales.

La difficulté est parfois tellement importante qu’on peut observer des épisodes d’arrêt de la respiration pendant plusieurs secondes. On parle alors d’apnée obstructive du sommeil ou AOS

De nombreuses études ont permis de faire le lien entre l’apnée obstructive du sommeil chez l’adulte et l’augmentation des accidents graves au volant ou au travail  en lien avec l’état de somnolence engendré par un manque de sommeil. Les effets néfastes sur la santé générale, notamment au niveau cardio-vasculaire, sont clairement répertoriés.

Heureusement, chez l’enfant, les complications cardiovasculaires (hypertension artérielle) et métaboliques (mauvaise prise de poids chez les plus jeunes)sont plus rares. 

Mais les conséquences en terme d’altération de la qualité de vie sont loin d’être négligeables!!

Observez votre enfant peut vous apporter nombre d’informations précieuses!

Pour les cas les plus préoccupants d’apnée du sommeil, il existe dans certains hôpitaux une « clinique du sommeil« . Dans ce service, un médecin étudiera le sommeil de votre enfant et instaurera si nécessaire un traitement par PPC (machine à pression positive constante). 

Un message à faire passer!

Le syndrome d’apnée obstructive du sommeil chez l’enfant est la forme avancée de la maladie. Ne pas attendre qu’un enfant ronfleur fasse des apnées et qu’il ait des difficultés à l’école pour le prendre en charge. Il est important de surveiller le sommeil de son enfant, et de se rappeler que «ronfler, ce n’est pas normal» !

Dr Annick Andrieux, pneumo-pédiatre à Bordeaux
Article paru sur le site Alliance Apnées du sommeil

Les bons gestes à tenir

La respiration buccale est en général consécutive à un encombrement des voies aériennes supérieures (nez, sinus, arrière-gorge).

Elle peut être transitoire comme lors d’un rhume.

Elle peut être aussi chronique lorsqu’un enfant présente des rhinites fréquentes, des problèmes ORL à répétition, de l’asthme ou des allergies.

Elles peut être plus permanente lorsqu’un obstacle physique limite le passage de l’air, comme ne cas de déviation des parois nasales, ou de la proéminence des amygdales et/ou des végétations.

Elle peut également s’avérer plus fréquente chez les enfants prématurés, les enfants présentant un reflux gastro-œsophagien et les enfants en surpoids.

Dans tous les cas, il est important de penser à désencombrer au maximum les fosses nasales par un bon mouchage , une narine à la fois! à l’aide de spray ou de flacons de liquide physiologique.

Réaliser cette douche nasale minimum une fois par jour, 2 fois pour un enfant plus sensible aux rhinites et aux allergènes, et bien plus encore lorsqu’il est enrhumé!

Il faudra également l’aider à retrouver les réflexes et les sensations que procure le passage de l’air par les fosses nasales.

Voici quelques conseils sur la façon de procéder.

L'hygiène du nez, ça s'apprend dès le plus jeune âge...

Les microbes sont partout! Les poussières et les molécules allergènes aussi!

Vous avez sans doute acquis le bon réflexe de vous laver les mains en revenat d’un endroit public (école, centre commercial,…) pour éviter de ramener chez vous tous les microbes et les maladies que vous avez pu y croiser.

Pour le nez, c’est pareil!!!

Prenez la bonne habitude de vous laver le nez au moins une fois par jour! Cela vous permettra de débarrasser vos muqueuse de toutes ces allergènes et de tous les microbes qui auraient pu s’y coller!

Se laver le nez, ça se fait tous les jours! Une fois par jour ou plus si vous êtes un peu sensible aux rhinites, rhumes des foins, etc… Avec du liquide physiologique et sans modération!

 

Se moucher le nez, ça s’apprend dès le plus jeune âge.

Une narine, puis l’autre. Souffler dans un mouchoir.

Pour y arriver, tu peux t’entraîner à souffler dans ton verre avec une paille pour faire des grosses bulles!

Ou faire un concours à la maison avec qui poussera le plus loin les petites boulettes de papier posées sur la table!!!

Le liquide physiologique...

Bébé a besoin de bien respirer pour bien manger!

Surtout s’il est enrhumé, pensez bien à lui dégager le nez avant la tétée. Quelques goûtes de liquide physiologique dans chaque narine, à répéter jusqu’à ce que l’air passe à nouveau.

Dès qu’il est en âge de tenir un verre, votre enfant peut se laver le nez tout seul!

Faites-en un rituel, comme s’il avait son petit apéro rien qu’à lui! Un peu de solution salée, comme les chips, avant le repas. Laisser couler dans l’arrière nez et avaler ou se moucher copieusement! Et l’affaire est faite!

Réapprendre à respirer par le nez...

Quand on a perdu l’habitude et les sensations de la respiration nasale, il faut tout réapprendre!

Le soir, une petite séance de respiration, où on se concentre bien sur le passage de l’air, de son contact sur les muqueuses nasales où l’on ressent la température de l’air entrant, plus froid et plus sec que l’air sortant…une séance de pleine conscience qui fait du bien à toute la famille!!

Vous pouvez aussi vous amuser à respirer des odeurs, des fleurs, du citron, du chocolat…et organiser un blind test avec les frères et sœurs le lendemain!

Des jeux vendus dans le commerce sont spécialement élaborés dans ce sens!!

Alors ne vous en privez pas!!!

Les éducateurs fonctionnels...

L’éducateur fonctionnel est un dispositif qui ressemble un peu à une gouttière de boxeur. Il peut être prescrit par votre orthodontiste, votre pédodontiste ou votre logopède.

Il permet à la fois de rééduquer la fonction nasale, la langue et la musculature des lèvres!!!

Dans certains cas, il permet de déjà bien améliorer la situation d’une dentition abîmée par de mauvaises habitudes fonctionnelles.

Quels médecins consulter?

Chez l’enfant, la prise en charge doit être multidisciplinaire.

Un enfant est en plein développement, ses tissus sont en train de se construire. Un traitement fonctionnel, des exercices spécifiques ordonnés par un professionnel est essentiel pour rétablir une croissance osseuse harmonieuse.

Bien sûr, les techniques orthodontiques permettent de replacer les dents , mais qu’en est-il de toutes les conséquences d’un mauvais sommeil dont nous venons longuement de parler!?

Qu’en est-il du fait les os de la face ont déjà atteint 80% de leur potentiel de croissance à 8 ans!! A l’adolescence, c’est terminé! On peut bien sûr déplacer les dents grâce à l’orthodontie, ou en extraire pour faire de la place. Mais on ne peut plus faire grandir les bases osseuses pour créer de la plus naturellement!

De plus, le traitement orthodontique se verra grandement facilité si la correction des fonctions a été menée en amont, et cela évitera bien des récidives après des traitements longs et coûteux!

Ne serait-il pas plus cohérent d’œuvrer ensemble pour ne pas laisser s’installer le problème!? et/ou d’en minimiser l’impact!

Observez votre enfant. En cas de doute, adressez-vous  à votre médecin traitant, votre dentiste pédiatrique ou votre ORL.

En cas d’affection nez-gorge-oreille fréquentes ou en cas de suspicion d’allergie, consultez également!

La/le dentiste pédiatrique sera à même de faire un premier dépistage des troubles dysfonctionnels de la respiration et du positionnement de langue et de leur incidence sur le développement des mâchoires.

Elle/il pourra alors vous conseiller un suivi approprié et vous conseiller de consulter le médecin ORL. Il pourra également, en collaboration avec l’orthodontiste et/ou la logopède spécialisée, mettre en place un traitement d’interception des troubles orthodontiques.

La/le logopède myofonctionnelle peut aider votre enfant dès l’âge de 2,5 ans. Elle/il pourra lui apprendre  à mieux positionner sa langue et à retrouver progressivement les sensations et les bienfaits de la respiration par le nez…à condition que l’ORL ait pu valider auparavant la non obstruction des voies aériennes.

L’orthodontiste pourra  appareiller si nécessaire avec des gouttières, un appareil amovible ou fixe en fonction des dysharmonies à corriger et de l’âge de l’enfant.

 

Partager l'article

Virginie Parks
Virginie Parks

Dentiste et pédodontiste depuis plus de 20 ans, j’ai toujours axé ma profession sur l’accueil, le conseil et la prévention des enfants de 3 à 15 ans !

Avec toute notre équipe, nous souhaitons vous offrir un lieu accueillant et convivial où les enfants sont pris en charge dans l’ensemble de leurs besoins. Un cocon pour la parentalité nommé Sens et Santé.

Un commentaire ? Une remarque ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sens et Santé

Sens et Santé est un centre médicalisé dédié à l’enfance et la petite enfance. Il regroupe des professionnels spécialisés dans une équipe soudée et collaborative, à l’écoute de vos besoins.

Articles récents

Prendre RDV à Huy

Autres articles

activité parents enfant
Activité

Activités parents/enfant

On court, on court…de l’école aux activités, les devoirs, le souper…Quand prenons-nous le temps de nous arrêter pour passer un moment ensemble?

différentes sortes de brosse à dent
À savoir

Quelle brosse à dent choisir ?

Bien choisir sa brosse à dent est primordial !
Brosse à dents électrique ou manuelle?
Voici nos conseils pour bien choisir…